• Jean VERMONT (Geoffroy), né le 05/07/1906 à Mézières, décédé à Villeneuve.
    Bataillon "Geoffroy", N.L. 22 et N.L. 24, A.S., VENY
    Jean VERMONT était ingénieur à la centrifugation de la SMMP de Fumel, avec CONTI il installe une unité militaire. Ils étaient en contact avec le "SOE". Ils vont réceptionner des parachutages, effectuer du renseignement, protéger les populations de Fumel, Monsempron-Libos. L'été 1944, le bataillon compte 890 hommes armés, ils vont participer aux opérations de libération du territoire. VERMONT a fait fonctionner une infirmerie de campagne avec les infirmières de l'usine. Après guerre il fondera une amicale pour aider ses camarades.


    votre commentaire
  • Jean-Baptiste BOSSOUTROT
    Groupe "Alexis"
    Jean-Baptiste BOSSOUTROT était un célèbre aviateur, inventeur de plusieurs brevets, parlementaire. Il a participé à la guerre d'Espagne avec Jean Moulin. En décembre 1942, il accepte de former un groupe chez lui à Soturac. Il sera interné puis relâché. Dans sa propriété il réceptionnera des parachutages, hébergera des résistants, fera du renseignement.


    votre commentaire
  • Jean-Georges DELRIEU (Sully), né le 17 mai 1906 à Saint-Front
    Groupe "Bayard"
    Jean-Georges DELRIEU était ingénieur, directeur de l'usine à chaux de Saint-Front ; démobilisé il rentre chez lui. Il participe avec l'ORA au camouflage de matériel militaire dans les carrières de l'usine. Dans le groupe "Bayard", il sera le lieutenant de MARTIN. Il poursuivra les combats sur le Front du Médoc où il deviendra capitaine.


    votre commentaire
  • Louis TULET, né le 30/10/1899 à Cahors, décédé en 1981 à Saint-Vite.
    "Combat"
    Louis TULET était instituteur à Saint-Vite, il est radié pour ses opinions en 1941. Il entre au mouvement "Combat" et est arrêté le 16/06/1943, déporté, il rentrera affaibli par les opérations expérimentales subies. Il fondera avec René FILHOL la "Fédération des déportés et internés résistants et patriotes", il en sera le président.
    Il recevra la Légion d'Honneur.


    votre commentaire
  • Marguerite FILHOL, née le 22/05/1904 à Fumel, décédée le 02/04/1945 à Neubrandenbourg.
    "Front National"
    Marguerite FILHOL secondait son mari René FILHOL dans ses activités de résistance. Quand il a été arrêté, elle est revenue à Fumel chez ses parents où les miliciens sont venus l'interpeller, après la prison, elle a été envoyée dans les camps en Allemagne où elle est décédée.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique